Côte Vermeille

canton des Pyrénées-Orientales dans l'arrondissement de Céret, chef-lieu Port-Vendres. Le canton a 13 400 hab. (14 700 en 1999), 4 communes, 7 840 ha. dont 605 de bois. Les trois autres communes sont Collioure, Banyuls-sur-Mer et Cerbère. Toutes quatre ont formé la communauté de communes de la Côte Vermeille. La Côte Vermeille correspond au littoral rocheux des Albères au sud-est des Pyrénées-Orientales, de Collioure à la frontière espagnole. Sa renommée tient à la beauté des paysages et à la qualité des vignes, et a été amplifiée par le passage de petites colonies d'artistes durant tout le 20e siècle; son accès a bénéficié également de la voie de chemin de fer Paris-Cerbère, au moins aux débuts.

La Côte Vermeille offre de multiples criques mais ne bénéficie pas de grandes plages; il est vrai que celles-ci sont tout proches, à Argelès-sur-Mer. Collioure et Port-Vendres ont une activité maritime et leur port est un élément d'attraction; la plaisance s'étend au petit port de Banyuls. Le nom de Côte Vermeille, justifié par la couleur ocre rouge des sols et des rochers, est déjà ancien (19e s.). Le Conservatoire du littoral y a six sites protégés, dont l'anse de Paulilles (32 ha), le cap Béar et le cap de l'Abeille à Banyuls. Une appellation de vin de pays côte-vermeille s'applique aux quatre communes; une autre, associée à des vins de cépage, se nomme côtes-catalanes. Mais la grande affaire est évidemment l'AOC banyuls.