Coubron

4 700 hab. (Coubronnais), 414 ha, commune de la Seine-Saint-Denis dans le canton de Montfermeil, juste au nord du chef-lieu. Cette petite ville se tient dans une dépression encadrée par le plateau de calcaire de Brie dit massif de l'Aulnoye, qui porte la forêt de Bondy. Une partie de celle-ci est dans la commune, surtout le bois de Bernouille au nord et, au sud, la forêt de Bondy proprement dite., qui contient plusieurs étangs dans un vallon. Un parc accrobranche Koala de quatre parcours a été aménagé dans les bois. L'aqueduc de la Dhuys suit le haut du coteau, avant de traverser la forêt de Bondy vers l'ouest.

Le village originel, où est la mairie, est au centre du finage. Deux urbanisations se sont développées vers le sud en direction de Montfermeil, et vers l'ouest dans la large cuve des Courbonnes, principalement sous la forme de pavillons en lotissements. Les étangs du Moulin et Corot, ainsi nommé en raison des visites du peintre, qui y eut un atelier, sont au sud-est de la ville. La partie nord-est du finage reste agricole (100 ha de cultures, 181 de bois).

La commune avait 330 hab. en 1851, seulement 310 en 1901 puis sa population a un peu augmenté, passant à 750 hab. en 1936, 1 000 en 1954; elle a atteint 4 300 hab. en 1982 puis a freiné son développement. La municipalité est traditionnellement de droite; le maire est Raymond Coënne (UMP), également conseiller général.