Coulanges-sur-Yonne

560 hab. (Coulangeois), 1 058 ha dont 395 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Yonne dans l'arrondissement d'Auxerre, 33 km au sud de la préfecture, 9 km au nord de Clamecy, sur la N 151. Le nom dérive de l'ancien Coloniae (colonie). Sa population s'est lentement érodée mais la commune n'avait guère dépassé le millier d'habitants au début du 19e siècle. La communauté de communes du Pays de Coulanges-sur-Yonne associe 8 communes (2 700 hab.).

Le canton a 3 400 hab. (3 200 en 1999), 10 communes et 19 040 ha dont 6 677 de bois; limitrophe du département de la Nièvre, il est très étiré d'ouest en est sur 30 km, et presque interrompu au niveau de Coulanges par une pointe que lance vers le nord le canton de Clamecy; la forêt de Frétoy s'étale largement au nord du chef-lieu, contribuant à le séparer du reste du département de l'Yonne. Crain (390 hab., 990 ha dont 233 de bois), qui jouxte Coulanges à l'est, dans la vallée de l'Yonne suivie par le canal, accueille une fabrique d'escaliers métalliques Esca (20 sal.); église inscrite avec crypte (13e s.); à l'est, le finage englobe le gros hameau de Misery, orné d'un château avec parc.

L'extrémité orientale du canton englobe, à Merry-sur-Yonne (220 hab., 2 366 ha dont 547 de bois) et Mailly-le-Château (620 hab., 3 728 ha dont 2 171 de bois dans la forêt de Frétoy), les sites les plus renommés de la vallée de l'Yonne: les parois impressionnantes des rochers du Saussois et du Parc, la réserve naturelle des bois du Parc, plusieurs monuments à Mailly, ancien bourg fortifié et «village de caractère», et la navigation de plaisance sur le canal du Nivernais; aide à domicile Viadom à Mailly (90 sal.), transports Saint-Marc à Merry (85 sal.).

À l'autre extrémité du canton, Étais-la-Sauvin (720 hab., 4 479 ha dont 868 de bois), nommée Étais simplement avant 1894, s'écarte à 17 km à l'ouest de Coulanges, à bonne distance de tout bourg, et sert de petit centre local, avec quelques services et commerces; elle avait atteint 1 800 hab. en 1891, bien plus que Coulanges, mais n'a cessé de se dépeupler depuis.