Coulonges-sur-l'Autize

2 400 hab. (Coulongeois), 1 887 ha, chef-lieu de canton des Deux-Sèvres dans l’arrondissement de Niort, 23 km au NO de la préfecture. Le bourg est en fait à 4 km de l’Autize au milieu de la Plaine, mais la commune touche au sud à la rivière. Son château renaissance est occupé par la mairie et un musée local du charronnage et de la tonnellerie; halles de style Baltard.

La ville a un collège public, de nombreux commerces et services; chaudronnerie Silene (Énergie 79, 30 sal., éléments de chauffage), mécanique agricole Allin-Agri (20 sal.), imprimerie Raynaud (20 sal.), travaux publics et transports Bonnet (35 sal.); supermarché U (45 sal.). Coulonges avait déjà 2 000 hab. en 1840, et s'est maintenue à ce niveau avec une belle constance; sa population tend cependant à augmenter depuis 1990; elle a gagné 210 hab. de 1999 à 2008; le bourg est le siège de la communauté de communes de Gâtine-Autize, qui réunit 13 communes et 9 100 hab.

Le canton a 10 800 hab. (9 800 en 1999), 14 communes, 26 119 ha dont 1 082 de bois: il s’étire sur 27 km du nord au sud le long de la limite du département de la Vendée; il est surtout dans l’Entre-Plaine-et-Gâtine, légèrement vallonnée; au sud, où s’étendent les calmes horizons de la Plaine, il est traversé par l’Autize et par l’autoroute A 83. À l’extrême NE, Le Beugnon (340 Beugnonnais, 1 630 ha), à 14 km NE de Coulonges, est un petit village juste au pied du grand talus de faille de Pouzauges; le territoire communal va au-delà du talus sur les reliefs granitiques de Gâtine, en un haut lieu de partage des eaux d’où sortent dans trois directions la Sèvre nantaise, le Thouet et deux des têtes de l’Autize. Le Beugnon est le siège de la communauté de communes de l’Orée de Gâtine, qui associe 4 communes seulement du nord du canton (2 300 hab.).

Le Busseau (700 hab., 2 765 ha), au nord-ouest du canton à 11 km au nord de Coulonges, abrite un négoce de boissons (Scob, groupe Michenot, 25 sal.), une fabrique d'éléments en plastique pour constructions agricoles (Rousseau, 50 sal.) et un transporteur (Selta, 50 sal.), mais a perdu 70 hab. depuis 1999. La Chapelle-Thireuil (440 hab., 1 712 ha), 11 km au NNE de Coulonges, a une laiterie coopérative de 140 salariés (Laiterie coopérative du pays de Gâtine, lait et fromages de chèvre); château 19e s. du Bois-Chapeleau avec parc. À Fenioux (740 hab., 3 365 ha dont 229 de bois), 11 km NE de Coulonges, atelier de plasturgie Rousseau (100 sal.). Saint-Maixent-de-Beugné (350 hab., 1 102 ha), 3 km au NNO de Coulonges, contient le château de la Roussière, avec jardin à la française; elle a gagné 80 hab. depuis 1999.

Ardin (1 240 Ardinois, 2 959 ha), à 4 km ESE du chef-lieu et Saint-Pompain (920 Pompinois, 2 428 ha), 5 km au sud du chef-lieu, sont les gros villages du bord de l’Autize; la première a gagné 70 hab. de 1999 à 2008, la seconde une centaine; négoce agricole Cosset (35 sal.) à Saint-Pompain. Au sud de celle-ci, la population de Villiers-en-Plaine (1 640 Virollais, 2 789 ha), à mi-chemin de Niort et de Coulonges, croît peu à peu avec le développement de la préfecture, qui n’est qu’à 11 km; la population, de 1 300 hab. vers 1885, s'était abaissée à 980 hab. en 1975; elle augmente depuis et s'est accrue de 320 hab. entre 1999 et 2008; menuiserie Frère (50 sal.).

Faye-sur-Ardin (600 hab., 1 503 ha) et Béceleuf (680 hab., 1 904 ha dont 200 de bois) occupent au nord-est de Villiers le reste de la Plaine, traversée par l’autoroute A 83. Béceleuf s’orne de deux châteaux, dont une maison seigneuriale du 17e s., et son église est classée. Faye a gagné 190 hab. (+46%) de 1999 à 2008, Béceleuf 70 hab.