Couptrain

170 hab. (Couptrainais), 71 ha, chef-lieu de canton de la Mayenne dans l'arrondissement de Mayenne, 35 km au NE de celle-ci sur la N 176 et au bord de la Mayenne; elle a eu 560 hab. en 1820 et s'est dépeuplée jusqu'en 1990.

Le canton a 4 200 hab., 9 communes, 16 620 ha; il est limitrophe de l'Orne et sa partie NE, dont le chef-lieu, est dans le parc régional Normandie-Maine. Il a subi une dépopulation massive depuis le milieu du 19e siècle, mais le nombre des habitants des différentes communes a été stable entre 1999 et 2009. Tout au NE, au-delà de la barre de reliefs des Andaines aux Avaloirs, s’isole Lignières-Orgères (740 Lignérois, 4 089 ha dont 1 000 de bois), commune résultant d’une fusion de 1972 et proche de Carrouges; son territoire englobe la forêt de la Monnaie (600 ha), sur le relief, et monte à 336 m; dépôt d’explosifs du groupe Nobel; au NO de la commune, se voit le chaos granitique d’Orgères. La commune de Lignières seule avait 2 900 hab. vers 1840 et n’a cessé de se dépeupler.

Neuilly-le-Vendin (400 Noculéens, 1 460 ha), 4 km à l’ONO de Couptrain sur la N 176 et au bord de la Mayenne, rive droite, a une minoterie (Moulins Rioux, 40 sal.). Quoique hors du Parc, Madré (370 Madréens, 1 755 ha), 8 km à l’ouest de Couptrain, proche de Couterne, a un écomusée du parc Normandie-Maine; elle a eu 1 700 hab. avant 1850…

Javron-les-Chapelles (1 500 Javronnais, 3 813 ha), 9 km SSO de Couptrain, sur la N 12 à 28 km ENE de Mayenne, est un village-relais avec des commerces, avec un abattage-découpe de volailles Ramon (180 sal.), une fabrique de produits en béton (PBM, 80 sal.) et une marbrerie (Lépinay, 30 sal.); maçonnerie Deniau (30 sal.), transports Mesnager (45 sal.). La commune est issue d’une fusion de 1972, Les Chapelles étant au nord de Javron; Javron seule a eu 2 700 hab. en 1846.