Cour-Cheverny

Highslide JS
Cheverny. Le château de Cheverny. © RB-RV
Cheverny. Le château de Cheverny. © RB-RV

2 700 hab. (Courchois), 2 980 ha, commune du Loir-et-Cher dans le canton de Contres, 14 km au SE de Blois en Sologne, au bord du Conon, affluent de gauche du Beuvron. Elle a une clinique psychiatrique (100 sal.) au château de la Borde, et plusieurs autres châteaux, dont le manoir du Vivier qui est du 15e s., les châteaux de Sérigny et de la Taurerie au sud-est (19e s.); maison de retraite. Surtout, elle partage avec sa voisine immédiate Cheverny (970 hab.) la gloire du château dont les deux communes portent le nom, et qui est situé dans la seconde. Le château, terminé en 1634, est plus connu pour son superbe parc à la française que pour son architecture, néanmoins réussie; il abrite diverses collections.

Au sud, s'étend la forêt de Cheverny, avec étangs et golf; au SO est le château de Troussay, renaissance aussi, qui loge un musée rural de la Sologne et s'accompagne d'un parc à l'anglaise de 12 ha et de beaux jardins. Cour-Cheverny avait 2 400 hab. en 1866, puis sa population s'était abaissée à 1 700 hab. en 1968; elle augmente depuis, mais au ralenti. Parallèlement, Cheverny avait baissé de 1 300 hab. en 1872 à 700 en 1975, et a crû ensuite jusqu'en 1999.