Cours-la-Ville

4 300 hab. (Courslauds), 1 948 ha dont 747 de bois, commune du département du Rhône dans le canton de Thizy, 11 km au nord du chef-lieu dans la vallée de la Trambouze. Son petit bassin, qui monte au col de la Bûche (683 m) au nord, fut un foyer d'activité des paysans-tisseurs; il se donna une spécialité de couvertures de laine vers 1825, puis de toiles à laver. Il en reste une fabrique de couvertures (Poyer-Motte, 85 sal.) et une de serpillières (Thion, 120 sal.), plus un atelier de fabrication de machines pour l'industrie textile (Miltec, 90 sal., groupe Laroche), un transporteur (Synergies logistiques, 75 sal.) et des entreprises de bâtiment comme Aubonnet (110 sal., peintures et finitions) et Bertrand Duron (maçonnerie, 95 sal.). L'ancien tissage Poizat et son parc restaurés, une exposition de couvertures et un château de la fin du 19e s. ajoutent de l'attrait à la ville; celle-ci a un collège public et un privé. La commune résulte d'une fusion de 1974 entre Cours (5 400 hab.) et La Ville (400 hab.); leur population a diminué ensuite; Cours seule avait culminé à 6 900 hab. en 1881.