Déols

9 000 hab. (Déolois) dont 230 à part, 3 174 ha, commune de l'Indre dans le canton de Châteauroux-Est, juste au nord de Châteauroux de l'autre côté de l'Indre. Elle est considérée comme le site originel de la ville, occupé au temps des Romains (Vicus Dolensis) et fixé ensuite autour d'une abbaye. Elle reçut une école de pilotage de l'armée en 1916, à l'origine de l'aérodrome et finalement de l'énorme base aérienne qu'installa l'Otan entre 1950 et 1967, débordant sur les communes de Coings, Diors et Étréchet. Entre temps, Marc Bloch (Marcel Dassault) avait créé en 1936 une usine d'aéronautique, nationalisée en 1937 au titre de la Sncaso; travaillant après la guerre à la réparation d'avions et à la fabrication de pièces, elle passa en 1970 au groupe public Snias et fut finalement fermée en 1976; ses bâtiments sont classés monument historique.

Les installations de l’aéroport de Châteauroux, dont les terrains sont surtout dans la commune voisine de Coings, relèvent de Déols et emploient 60 personnes. De nombreuses entreprises travaillent dans ces périmètres: distribution pharmaceutique Alliance-Santé (90 sal.), machines d'emballage Meadwest (100 sal.), maintenance aéronautique Europe Aviation (70 sal.), traitements de surface et peinture sur avions Aéro Technique Espace (30 sal.), menuiserie J. Aufrère (20 sal.) et des entreprises de bâtiment (carrelages Berger, 35 sal., et Chabert et Colasse, 20 sal.; peinture Pro Vacher, 35 sal.), installations électriques Mercier (40 sal.); blanchisserie et linge Elis (Les Lavandières, 170 sal.) et Lavox (45 sal.), distribution de chaleur Elyo (35 sal.), négoces d'informatique Alliadis (30 sal.) et d'objets de ménage Jimel (30 sal.), logiciels Cofisoft (25 sal.); transports Pluviaud (85 sal.); ainsi qu’un supermarché Carrefour (20 sal.), un centre logistique de France-Télécom (100 sal.) et un entrepôt de grains; publicité Adrexo (90 sal.) et Mediapost (20 sal.). Une nouvelle zone d’activités dite Écoparc ajoute une dimension hôtelière, dont les restaurations L’Escale (70 sal.) et Courtepaille (20 sal.). L'aérodrome, dont la gestion a été reprise par la Chambre de commerce, puis par le Département, s'est orienté vers le trafic de fret et a reçu le nom de Marcel-Dassault.

Déols est dotée d'un collège public et d'une maison de retraite; elle avait entre 2 500 et 2 700 hab. de 1846 à 1911, puis sa population a augmenté, atteignant 4 400 hab. en 1954, 6 300 en 1962 avant de retomber à 4 800 hab. en 1968 et de culminer à 8 400 hab. en 1975, au gré des fluctuations de la base aéronautique; elle a assez peu changé de 1999 à 2007. La ville est le siège du pays Castelroussin-Val de l'Indre, pays officiel du département de l'Indre qui associe deux communautés, 29 communes et 91 700 hab. sur 1 064 km2.