Der-Chantecoq (lac du)

vaste lac-réservoir créé entre 1963 et 1974, principalement pour la régularisation des débits de la Marne au sein d’un aménagement général du bassin de la Seine. Alimenté par une dérivation de la Marne, il mesure 4 800 ha et se trouve être ainsi le plus grand lac artificiel de France; il a fallu pour cela l’entourer de 19 km de digues en terre et noyer trois villages, Champaubert, Nuisement et Chantecoq. Les noms des deux premiers sont repris dans ceux des communes riveraines (Giffaumont et Sainte-Marie), le troisième dans l’appellation officielle du lac et dans l’île qu’il entoure.

Le lac, qui peut retenir jusqu’à 350 Mm3 d’eau et atteindre une profondeur de 22 m, est divisé en plusieurs bassins, et laisse place à des aménagements spécialisés, permettant la juxtaposition de la baignade, de sports nautiques, de la pêche, de la chasse et de la préservation des espèces animales - les grues cendrées contribuent à son renom. La plus grande partie du lac est dans le département de la Marne; à l’est, il relève d’Éclaron (Haute-Marne). Divers équipements ont été installés (ports de plaisance, jetées, campings), une fraction de village ancien reconstituée (à Sainte-Marie), et les communes riveraines profitent des loisirs et du tourisme en fin de semaine et en été.