Didot-Porte de Vanves

quartier du 14e arrondissement de Paris, au sud-ouest. Il est circonscrit au nord par la rue d'Alésia, à l'ouest par les voies ferrées de la gare Montparnasse, à l'est par la rue des Plantes et l'avenue de la Porte-de-Châtillon, au sud par le boulevard Adolphe-Pinard qui longe le périphérique à la limite de Malakoff. Il est traversé à l'ouest par la rue Raymond-Losserand, au centre par la rue Didot. Au sud, le boulevard Brune et la succession des avenues Marc-Sangnier et Maurice-d'Ocagna sont parallèles à la ceinture de Paris.

Il englobe les hôpitaux Broussais, Notre-Dame de Bonsecours et Saint-Joseph et l'Institut de Puériculture et de Périnatalogie de l'ADHMI (Association pour le développement de l'hygiène maternelle et infantile), créé en 1919 et installé dans ces locaux depuis 1933. L'hôpital Broussais a été fermé en 2009 et son emprise fait l'objet d'une étude de reconversion. Avec l'hôpital Saint-Michel du 15e arrondissement, Saint-Joseph et Bon-Secours font partie du Groupe hospitalier Saint-Joseph, fondation privée à but non lucratif créée en 2006; l'ensemble dispose de 540 lits et 2 200 employés (1 900 temps pleins) dont un personnel médical de 650 temps pleins. Saint-Joseph est notamment connu pour son Institut du Glaucome, Bon-Secours pour sa maternité.

Un peu au nord de Notre-Dame-de-Bonsecours, l'institution catholique La Bruyère-Sainte-Isabelle (religieuses trinitaires) reçoit 950 élèves, dont 550 au collège. Les squares Losserand-Suisses et Alésia-Ridder sont au nord-ouest, ainsi que la haute résidence Alésia-Bardinet (19 étages, 61 m) accueillant depuis 1975 commerces, bureaux et logements; un gros établissement de La Poste (centre de tri et bureaux) est sur le boulevard Brune. L'ancienne Zone, au sud, accueille le square de la Porte de Vanves, les lycées publics François-Villon (440 élèves) et Raspail (métiers de l'énergie et de l'environnement, 920 élèves dont 840 post-bac), les stades Didot et Jules-Noël.

Un grand projet de rénovation urbaine (GPRU) de la Ville de Paris porte sur le secteur Plaisance-Porte-de-Vanves (64 ha); il englobe la rénovation d'un certain nombre de services publics, la reconversion du site Broussais (4 ha) et la couverture du périphérique aux abords de la Porte de Vanves, avec un jardin sur la dalle. Le quartier est desservi par les métros Plaisance et Porte-de-Vanves à l'ouest, et par le tramway de la ligne T3.

La rue Didot (1 100 m) va de la rue du Château (place de Moro-Giafferi) au boulevard Brune; elle a été tracée et nommée en 1874 à partir de l'ancienne rue du Terrier-aux-Lapins, recevant le nom d'une célèbre famille d'imprimeurs parisiens et donnant lieu à la Porte Didot. La courte avenue de la Porte-Didot (95 m) a été nommée en 1929. Elle aboutit au stade Didot. La rue de Plaisance est une petite voie (240 m) de l'ancien lotissement de Plaisance qui était à la limite des communes de Vaugirard, Vanves et Montrouge, dans l'ancien parc du château du Maine; elle a été nommée par ses propriétaires en 1888; mais le métro qui la dessert est Pernéty, tandis que la station de métro Plaisance est plus loin au sud-ouest, au croisement de la rue d'Alésia et de la rue Raymond-Losserand, sur la ligne 13 (1937), avec cinq entrées.

La station de métro Porte-de-Vanves fut le terminus de la ligne (alors ligne 14) de 1937 à 1976. L'avenue de la Porte-de-Vanves mesure 220 m et va depuis 1926 de la place de la Porte-de-Vanves à la limite de Malakoff, boulevard Adolphe-Pinard, où se tient l'Insee. Le boulevard Brune est un élément du boulevard des Maréchaux, qui va de la Porte d'Italie à la Porte de Vanves, sur 1 600 m; il rend hommage à Guillaume Brune (1763-1815), typographe et imprimeur devenu général en 1793, fait maréchal en 1804, assassiné à Avignon en 1815 lors d'une émeute royaliste.