Dombasle-sur-Meurthe

10 150 hab. (Dombaslois) dont 180 à part, 1 121 ha, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Saint-Nicolas-de-Port, 4 km ESE du chef-lieu sur la rive droite de la Meurthe, à la jonction du canal de la Marne au Rhin. Le nom a été complété en 1961. C’est la ville de l’industrie du sel, où les soudières de Solvay emploient encore 430 personnes; s’y ajoutent des salines (Cerebos, 120 sal.; Esco, 60 sal.) liées aux mines de sel de Varangéville, la commune voisine. Dans un autre domaine la société Vauconsant (120 sal.) est un spécialiste de mobiliers et installations métalliques pour collectivités et entreprises; installations électriques Kaspar (30 sal.), maçonnerie Moretti (25 sal.); traiteur Noël (20 sal.); transports Launoy (40 sal.); comptabilité Sovamec (25 sal.); supermarchés Carrefour (40 sal.) et Match (25 sal.).

Les salines ont commencé à être exploitées en 1865, un peu après la mise en place de la voie ferrée Paris-Strasbourg (1852) et du canal de la Marne au Rhin (1846); la population est alors passée d’un millier d’habitants à 3 600 en 1890, 5 900 en 1900. Dombasle était aussi un centre textile, dont il ne reste à peu près rien. . La Halle aux chaussures est un magasin d’usine qui a pris la suite de l’ancienne fabrique de la Compagnie vosgienne de la chaussure (groupe Vivarte). La ville a deux collèges publics et deux lycées professionnels (tertiaire et industriel), une zone industrielle et deux zones artisanales. Dombasle avait 8 000 hab. dans les années 1930; elle est montée légèrement au-dessus de 10 000 en 1975 puis sa population s’est un peu réduite, mais elle aurait regagné un millier d’habitants entre 1999 et 2008. Le maire est Robert Blaise, socialiste.