Dombes (la ou les)

contrée dans le sud-ouest du département de l’Ain. Le nom est en principe (et de plus en plus) au féminin singulier, tout en gardant le s final; mais il fut naguère au pluriel, comme en témoignent notamment le nom de Villars-les-Dombes ou celui de l’abbaye Notre-Dame des Dombes. Le gentilé est Dombiste. La Dombes est un pays bas, terminaison méridionale de la grande plaine de la Saône, aux sols argileux et humides, sur un soubassement de dépôts morainiques laissés par le grand glacier du Rhône à sa sortie des montagnes.

De nombreux étangs, les uns d’origine naturelle, la plupart derrière barrages, y ont été exploités et aménagés depuis le Moyen Âge (13e s.), mais surtout dans la seconde moitié du 19e siècle, en partie à l’initiative d’abbayes. La plupart sont périodiques: ils sont alternativement exploités pour les poissons après la mise en eau (évolage), puis mis en assec pour la culture, surtout la grande culture céréalière. La Dombes a bien moins d’herbages que de labours, est moins boisée que la Bresse et ses exploitations agricoles sont nettement plus étendues.

La maîtrise du drainage et de la culture ont assaini la situation de campagnes qui furent assez longtemps paludéennes. La région agricole de Dombes a 43% de labours, 18% de surfaces lacustres, 17% d’herbages, 15% de bois et 7% de marais. Environ 1 100 étangs ont été dénombrés, dans 67 communes; cela représente 18% des étangs exploités en France et 21% de la production piscicole française (1 600 tonnes par an), dont un quart des carpes et un cinquième des brochets.

L’espace Natura 2000 correspondant à la Dombes est évalué à 47 656 ha. Villars-les-Dombes et Le Plantey sont au centre du pays, qui s’étend au nord-est jusqu’aux portes de Bourg-en-Bresse. Vers le sud et le sud-est, le relief s’élève un peu et la Dombes forme un plateau au-dessus des basses plaines de l’Ain et du Rhône, qui ont été dégagées dans les dépôts fluvio-glaciaires de piémont. Le talus bordier est dénommé Côtière et a fixé de nombreux villages, grossis en villes à proximité de Lyon. Deux intercommunalités portent le nom de la contrée: la communauté de communes du Centre-Dombes est un groupement du département de l’Ain, réunissant 13 communes autour de Villars-les-Dombes (14 300 hab., 22 873 ha); la communauté de communes Porte Ouest de la Dombes, également dans l’Ain, est constituée autour de Jassans-Riottier (8 communes, 13 600 hab., 20 340 ha). Un pays Dombes-Val de Saône Sud est envisagé, et fait l’objet d’un contrat de développement.