Douvrin

5 000 hab. (Douvrinois), 958 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l’arrondissement de Béthune, 15 km à l’est de celle-ci et 9 km au nord de Lens. Le finage est bordé au nord par le canal de La Bassée, et longé à l’est par la N 47. C’est à leur croisement, mais en partie dans la commune voisine de Billy-Berclau, qu’a été établie en 1968 la grosse usine de moteurs sous le nom de Française de Mécanique (3 450 salariés), dont PSA et Renault se partagent le capital; elle a travaillé partiellement aussi pour Volvo et BMW; la fonderie a fermé en 2003.

La commune accueille en outre quelques entreprises de production et de services: métallerie Delzenne (55 sal.), cartonnerie Prowell (45 sal.), outillages et plastiques Gallez (35 et 25 sal.); installations électriques Cegelec (290 sal.) et Actemium (55 sal.), conditionnement à façon Stérilisation Malysse (80 sal.); transports Montagne (30 sal.) et Exapaq (30 sal.), blanchisserie et location de linge Initial BTB (60 sal.), conseil informatique Prodware (180 sal.). Mais la filature Filartois (140 sal. en 2005) a fermé en 2009. Douvrin a un collège public et une maison de retraite. La ville avait 1 200 hab. au milieu du 19e s., 2 800 à la fin et sa croissance s’est poursuivie jusqu’en 1990 ; mais elle a perdu près de 500 hab. entre 1999 et 2010.

Le canton a 18 500 hab., 5 communes, 3 647 ha; limitrophe du département du Nord, il est étranglé par le dessin en pointe des communes d’Auchy-les-Mines et de La Bassée. À l’est sont Haisnes, Douvrin et Billy-Berclau. À l’ouest sont Violaines et Givenchy-lès-la-Bassée (930 Givenchynois, 389 ha), qui est à 7 km à l’ONO de Douvrin et que le canal de La Bassée rase au sud, et qui croît depuis la guerre (390 hab. en 1954, mais 680 en 1911); elle a gagné 110 hab. de 1999 à 2010; vente à domicile d’articles ménagers (H2O At Home, 30 sal.).