Drachenbronn-Birlenbach

970 hab., 713 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Soultz-sous-Forêts, 6 km au nord de Soultz, dans le parc des Vosges du Nord au pied du Hochwald; elle est issue d’une fusion de communes de 1972, et associe deux villages-rues, Birlenbach en aval de Drachenbronn dans le même vallon. Un ancien camp servant à l’édification de la ligne Maginot a reçu les installations de la base aérienne 901 et de la «cité des cadres», qui procurent à la commune un surcroît de 600 personnes, mais elles ne sont plus comptées dans la population communale; la base, qui n’a ni piste ni avion, est équipée des puissants radars de surveillance des approches orientales de la France. Le finage s’étend relativement loin au sud-est dans les basses collines, jusqu’aux abords du musée de la Ligne Maginot, mais ne monte pas au nord-ouest sur le relief; il englobe toutefois l’écart des Sept Fontaines à l’ouest de la base aérienne, le hameau de Munzhof au nord de Drachenbronn. La population municipale a augmenté de 90 hab. entre 1999 et 2007, alors que la population totale tombait de 1 400 à 970 personnes. Drachenbronn est en germanique la source du Dragon.