Dunkerque-Escaut (canal)

voie navigable à grand gabarit (3 000 t) dite aussi canal Dunkerque-Valenciennes ou liaison Dunkerque-Escaut. Il a été réalisé dans les années 1960 et achevé en 1967 en reprenant le tracé de plusieurs canaux du gabarit Freycinet. Il commence au port de Mardyck et emprunte les tracés des anciens canaux de Mardyck (7 km), de Bourbourg (1,5 km), de dérivation de la Haute-Colme (8 km), de Haute-Colme (6 km). Il suit l’Aa de Watten jusqu’à Arques (10 km), emprunte ensuite l’ex-canal de Neufossé (18 km) puis, après Aire-sur-la-Lys, le canal d’Aire à La Bassée (33 km), puis le canal de La Bassée (6 km), le canal de Haute Deûle (23 km) à partir de Bauvin. À Douai, il adopte le canal de dérivation de la Scarpe (7 km) jusqu’à Arleux, puis le canal de la Sensée (23 km), et rejoint ainsi l’Escaut à Bouchain, ce qui fait un total de 143 km. Il est coupé par huit écluses offrant un gabarit de 143 m sur 11,40 m, un mouillage de 3,40 m et une hauteur libre de 4,45 m. Celle de Fontinettes à Arques, qui remplace une ancienne écluse classée mais fermée, construite en 1968, est la plus haute de France (13,10 m de chute). La future liaison Seine-Nord-Europe doit rejoindre le canal Dunkerque-Escaut dans la vallée de la Sensée, à Aubencheul-au-Bac.