Éloyes

3 370 hab. (Loyas), 1 251 ha dont 613 de bois, commune du département des Vosges dans le canton de Remiremont, 10 km au nord du chef-lieu sur la rive droite de la Moselle, à la sortie du massif vosgien. Elle affiche un remarquable ensemble d’industries dans le couloir de circulation d’Épinal à Remiremont: la cartonnerie d’emballages DS Smith Packaging ex-Otor (200 sal., 72 000 t/an), le tissage de coton Tenthorey (50 sal.), une fabrique d’encres et cartouches d’imprimantes laser de la firme japonaise Konica-Minolta (55 sal.), la métallerie Viry (80 sal.), les plastiques Plastigray (45 sal.) et plusieurs entreprises d’agro-alimentaire, les viandes Elivia (Sico, ex-Socopa-Est, 100 sal.) et les salaisons Le Toulois (65 sal.), les aliments du bétail Lorial (25 sal.) et surtout les glaces et surgelés Thiriet qui, avec plus de 500 salariés en trois unités, sont la principale entreprise locale; elle est née des initiatives d’un boulanger d’Éloyes depuis 1966.

La ville a un collège public, quelques négoces dont Epac (30 sal., matériaux); musée archéologique, panorama de la Tête des Cuveaux au-dessus de la ville, à 783 m. La Soffimat entretient une centrale thermique de 20 MW alimentée en bois. La commune a connu une progression assez régulière, passant par 1 000 hab. en 1836, 2 000 en 1900, 3 000 en 1954, mais très ralentie depuis.