Éperlecques

3 300 hab. (Éperlecquois), 2 556 ha dont 974 de bois, commune du Pas-de-Calais dans le canton d’Ardres, 16 km au sud-est du chef-lieu. Son territoire est limité à l’est par le cours de l’Aa, juste en amont du défilé de Watten au passage de l’ancienne voie romaine (Leulène). Le village est à 5 km au sud-ouest, et le finage s’étire sur 9 km de long dans cette direction, jusqu’au passage de l’A 26 ; l’habitat s’y disperse le long des routes. La Liette en draine une partie vers l’Aa, dans un secteur de marais. La commune a quelques artisans et commerçants, dont un supermarché Carrefour (40 sal.).; maçonnerie Pierru (35 sal.). Elle avait déjà atteint les 2 000 hab. peu après le milieu du 19e s., est restée à ce niveau jusqu’en 1965 environ, et croît depuis ; elle a encore gagné 350 hab. entre 1999 et 2010.

Au nord, le relief s’élève dans la longue butte de la forêt d’Éperlecques, qui fait face au mont Watten et atteint 81 m. Elle porte un énorme blockhaus de quatre étages de 1943, édifié sur la ligne arrière du mur de l’Atlantique, qui devait servir à la production et au stockage d’oxygène liquide pour les V2. Il était prévu pour 330 personnes ; mais les bombardements alliés ont empêché sa mise en service. Un musée y est aménagé. La forêt s’étend sur plus de 800 ha