Erquinghem-Lys

4 600 hab. (Erquinghemmois), 894 ha, commune du département du Nord dans le canton d’Armentières, en banlieue sud-ouest du chef-lieu sur la rive droite de la Lys. Elle offre le musée de la cité d’Ercan, une motte féodale, d’anciennes usines de blanchiment, une maison de retraite. Elle accueille l’atelier d’articles métalliques Mottez (75 sal.), et le groupe Ramery, qui y a son siège (110 sal.), une section de travaux publics (220 sal.) et une agence immobilière (130 sal.); constructions Decourcelles (40 sal.), couverture Lys Toiture (30 sal.), désamiantage Sotramiante (30 sal.), espaces verts APA (Armentières Paysages et Avenir, 45 sal.); magasin Carrefour (30 sal.), conserves de fruits Sucrea (30 sal.), négoce de boissons Vandendriessche (40 sal.). La commune avait 2 200 hab. en 1851 ; elle a cédé en 1854 une partie constitutive de la nouvelle commune de Bois-Grenier, puis a retrouvé ses 2 200 hab. en 1881 et a atteint 2 900 hab. en 1911. Après une phase de stagnation, elle est montée à 3 200 hab. en 1962, et a poursuivi sa croissance. Elle s’est stabilisée entre 1999 et 2010.