Étang-sur-Arroux

2 100 hab. (Étangois) dont 210 à part, 3 463 ha dont 312 de bois, commune de Saône-et-Loire dans le canton de Saint-Léger-sous-Beuvray, 17 km au SO d’Autun sur l’axe de circulation menant à la Loire; c’est une «station verte de vacances», mais avec une zone industrielle de plusieurs petits ateliers, dont une minoterie, et une carrière de feldspath et mica du groupe Denain-Anzin (30 sal.), passée en 2005 au groupe Imerys. Le bourg propose un musée du sabot avec une grotte aménagée en 1936 et imitant celle de Lourdes; lycée professionnel agricole forestier au Velet, avec formation d’adultes et d’apprentis; maison familiale rurale; collège public; maison de retraite des Jardins de l’Arroux (55 sal.); gare avec bifurcation vers Autun et vers Le Creusot. La commune s’appelait simplement Étang avant 1896. Sa population a augmenté entre 1968 (1 500 hab. sdc) et 1990 (1 800), mais seulement d’une trentaine d’habitants entre 1999 et 2008; elle avait dépassé 1 800 hab. entre 1886 et 1926. La commune est le siège de la communauté de communes de Beuvray-Val d’Arroux, qui groupe 6 communes (3 200 hab.).