Euroméditerranée

nom d’une opération de rénovation urbaine de grande envergure engagée à Marseille par la municipalité Vigouroux et ouverte officiellement en 1995 sous la forme d’un établissement public d’aménagement. Elle porte sur les quartiers centraux plus ou moins dégradés entre le port de la Joliette à l’ouest et la gare Saint-Charles et la Belle de Mai à l’est. Elle prévoyait d’y accueillir 10 000 habitants et 15 000 à 20 000 emplois supplémentaires, sur 310 ha; un nouveau programme y a été ajouté en 2007 sur 170 ha de plus côté nord (les Crottes), avec 30 000 hab. et 10 000 à 15 000 emplois. L’inauguration du quartier d’affaires de la Joliette a eu lieu en 2003. Les principales opérations portent sur la Joliette, où d’anciens docks et immeubles ont été transformés, des immeuble de bureaux construits et une zone d’aménagement (zac) de 22 ha engagée; à Saint-Charles, avec l’extension de la gare pour les TGV, l’hôtel de région, les nouvelles facultés et équipements pour étudiants sur une zac de 16 ha; la Belle de Mai, au profit des archives et des musées (réserves, restauration), de l’art vivant (Friche Théâtre) et d’un pôle médias; la rénovation de la rue de la République, accompagnée par l’ouverture d’une ligne de tramway. Plus spectaculaires sont ou seront, en bord de mer, la Cité de la Méditerranée engagée sur le port et rassemblant des espaces culturels, de formation, de recherche, de distraction et de commerce; le réaménagement des grands silos à grains en salle de spectacle et bureaux; le nouveau musée des civilisations européennes et méditerranéennes; l’apparition d’espaces commerciaux sur les terrasses du port rénovées; et, vers Arenc, l’apparition de tours de bureaux, dont l’originale tour de 142 m de haut et 63 000 m2 de planchers, pour 2 000 postes de travail, commandée à l’architecte londonien Zaha Hadid par la grande compagnie maritime CMA-CGM.