Exincourt

3 270 hab. (Exincourtois), 345 ha, commune du département du Doubs dans le canton d’Étupes, juste à l’ouest de celle-ci et au sud de Sochaux, sur la rive gauche de l’Allan; échangeur de l’A 36. Elle a eu des mines de fer, des ateliers d’horlogerie et des filatures Japy, et conserve quelsues cités ouvrières protégées. Elle est fleurie (trois fleurs), conserve le château Sattier (1714) et héberge plusieurs ateliers, dont les prototypes d’automobiles FAM (70 sal.), menuiserie métallique Antonietti (35 sal.), mécanique FCAM (30 sal.), automatismes Soderel (20 sal.), gaz industriels L’Air Liquide (20 sal.). Elle accueille aussi un centre commercial avec l’hypermarché Géant Casino (200 sal.), les magasins de bricolage Bricoman (45 sal.) et de meubles des groupes Mobalpa (Frei Sodiam, 75 sal.) et Atlas (Rapp, 25 sal.), de vêtements Kiabi (40 sal.); distribution pharmaceutique OCP (40 sal.) et de boissons FCBS (20 sal.), transports Roux-Voisard (40 sal.) et E.Roux (25 sal.); formation continue AFPI (30 sal.). Exincourt avait 500 hab. en 1900, 2 600 en 1931; la population a augmenté jusqu’en 1968 (4 300 hab. sdc) et diminue depuis mais au ralenti (-100 hab. de 1999 à 2008).