Fessenheim

2 300 hab., 1 840 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Ensisheim, à 30 km SE de Colmar, sur le Rhin; un bief du Grand Canal d’Alsace, long de 17 km, débutant à Chalampé, a permis de fixer en 1956 une centrale hydraulique (16 m de chute), en 1977 une centrale nucléaire de deux réacteurs de 920 MW chacun, livrant environ 11 GkWh par an (680 salariés). La population, de 630 hab. au milieu du 20e s., est passée à 1 600 en 1954, puis est redescendue à 900 en 1968, pour remonter à 1 700 en 1975, 2 000 en 1982; elle a repris près de 200 habitants entre 1999 et 2007. Ces fortes oscillations sont évidemment liées à l’état des chantiers et des emplois.

Fessenheim, qui a vu naître Victor Schœlcher en 1804, lui a consacré un musée et dispose aussi d’un musée de la Hardt, ainsi que d’un musée EdF dit Maison des énergies. Elle a des aateliers de mécanique Endel (60 sal.) et de chaudronnerie Satem (40 sal.), une boulangerie Grenacker (20 sal.); supermarché U (80 sal.), gardiennage Huszovits (20 sal.), ambulances de Colmar (20 sal.), silos Armbruster. Vers l’ouest, le finage est traversé par le canal de la Hardt, contient une petite forêt communale et l’écart de Fahrenhoff, mais n’atteint pas l’ancien canal du Rhône au Rhin. Fessenheim est le siège de la communauté de communes Essor du Rhin (8 communes, 8 700 hab.), mais ne dispose pas de pont sur le Rhin.