Fitz-James

2 490 hab. (Fitz-Jamois), 965 ha dont 350 de bois, commune de l’Oise dans le canton de Clermont, face à Clermont de l’autre côté de la Brêche; carrefour des N 16 et 31. Elle s’appelait Warty avant 1704, quand Louis XIV tint à récompenser son fidèle serviteur le duc de Berwick, qu’il fit en outre maréchal deux ans après; or Berwick, né à Moulins, était un bâtard royal d’Angleterre, fils de Jacques II Stuart et, par tradition, nommé de ce fait «fils de Jacques» (Fitz-James); il imposa son nom à ses nouvelles possessions où il ne se montra guère pourtant. Ses héritiers édifièrent au 19e s. le château actuel, agrémenté d’un parc, avant de le céder au banquier Stern.

C’est à Fitz-James que se trouve le grand hôpital psychiatrique interdépartemental de Clermont. La commune accueille un Intermarché (25 sal.), un magasin de bricolage (Bricofit, 20 sal.) et la vente à domicile Idem (45 sal.), l’installateur d’électricité Cegelec (30 sal.), la maçonnerie Chamereau (20 sal.), le gardiennage Securitas (20 sal.), le nettoyage Sin & Stes (290 sal.). La population communale a augmenté entre 1880 (1 000 hab.) et 1980, et reste étale depuis.