Flandre

ancienne province ou région géographique transfrontalière. Le terme est employé aussi bien au singulier qu’au pluriel. Il s’applique aux terres basses allant de Calais et des collines de l’Artois à l’estuaire de l’Escaut. Flamand est l’adjectif courant. Une partie de la province, autour de Lille, était de langue néerlandaise (ou flamingante), l’autre de langue romane dite wallonne, en fait picarde (l’actuel et populaire chti). Lille est donc souvent réputée être en Flandre, et même Douai, car la province de Flandre englobait jusqu’au Cambrésis et une partie du Hainaut, ce que perpétue à sa façon le dessin du département du Nord.

Toutefois, dans la France actuelle, le terme tend à se restreindre à la partie flamingante, dite aussi Westhoek (le «coin occidental», sous-entendu de la grande Flandre étendue sur trois États), soit approximativement l’arrondissement de Dunkerque. On y distingue une Flandre maritime formée par les basses plaines humides sans arbres, dite Blootland («pays nu») en flamingant, qui conserve quelques-uns des moulins édifiés pour le pompage des eaux, et une Flandre intérieure d’altitude légèrement plus élevée et hors d’eau, dite Houtland («pays au bois») dans la mesure où elle était et demeure plus bocagère. La plaine de la Lys lui est normalement rattachée, mais ses noms ne sont pas d’origine néerlandaise, comme d’ailleurs la plus grande partie de la toponymie des cantons de Merville et même de Bailleul. La statistique agricole distingue d’ailleurs Flandre Maritime, Flandre Intérieure et Plaine de la Lys en tant que «petites régions agricoles».

De la Flandre est également issu l’adjectif flandrien, utilisé surtout en géologie pour désigner la transgression flandrienne: la submersion et la sédimentation corrélative de basses plaines noyées par l’élévation du niveau des mers à la suite de la dernière déglaciation, entre -10 000 et - 1 000 ans approximativement, surtout autour de - 7000; cette élévation a pu atteindre une centaine de mètres, la transgression pouvant se faire sentir sur des dizaines de kilomètres à l’intérieur des terres, notamment en Flandre. La largeur des plaines humides dans les principales vallées de la Flandre et de l’Artois, Authie et Canche ou bassin de l’Escaut est liée à la sédimentation alluviale en période de transgression marine.

Bailleul est le siège de la communauté de communes Monts de Flandre-Plaine de la Lys, qui rassemble 7 communes et 32 700 hab., tandis que la communauté de communes rurales des Monts de Flandre est un groupement intercommunal du département du Nord qui réunit 10 communes et 12 700 hab. et siège à Méteren. La Gorgue est le siège de la communauté de communes de Flandre-Lys, qui réunit 7 communes et 33 400 hab.). La communauté de communes de Flandre (15 500 hab.) siège à Hondschoote et, en dépit de son nom trop extensif, correspond à son canton plus une commune voisine, Uxem. Il existe aussi une communauté de communes Artois-Flandres, groupement intercommunal du Pas-de-Calais qui rassemble 14 communes et 17 400 hab. et siège à Isbergues.

Deux pays officiels portent le nom de la Flandre. Le pays du Cœur de Flandre a 119 200 hab., 41 communes et 517 km2 ; il est composé à partir de 5 communautés de communes: Flandre-Lys, Houtland, Monts de Flandre-Plaine de la Lys, Pays des Géants, Rurales des Monts de Flandre et associe également Hazebrouck et son siège est à Steenwerck; il touche à l’est à la communauté urbaine de Lille et déborde au sud du cours de la Lys. Le pays des Moulins de Flandre est au nord-ouest du précédent; il touche à la communauté urbaine de Dunkerque et associe les cinq communautés de communes de Bergues, Cassel, la Colme, Flandre et Yser et la commune de Watten, au total 55 communes et 64 700 hab. sur 602 km2 ; le siège est à Wormhout.

Les monts de Flandre sont le nom collectif des petites buttes qui dominent la plaine et qui sont généralement couronnées de grès; ils forment des alignements ouest-est et le point culminant est à 176 m au mont Cassel. Le bouvier des flandres est une race de chiens, le géant des flandres une race de lapins.