Fort-Mardyck

ancienne commune de 141 ha, et 3 800 hab. en 1999, dans le canton de Grande-Synthe, 6 km à l’ouest de Dunkerque. Situé entre Grande-Synthe et Saint-Pol-sur-Mer, son territoire n’occupe qu’un quadrilatère entièrement urbanisé entre Grande-Synthe et les installations sidérurgiques littorales. Pour le reste, lae territoire est surtout résidentiel, avec quelques ateliers ; parc de loisirs avec zoo, sur 2 ha. L’habitat était issu d’une petite colonie sur le site d’une ancienne forteresse espagnole, construite en 1622, rachetée en 1662 et dont les défenses furent rasées dès 1670, à quelques restes près. Un hameau de marins pêcheurs y fut ensuite établi, dont la concession ne fut abolie qu’en 1962 ; d’abord orientés vers la pêche locale, ils ont participé au 19e s. à la saga des pêcheurs d’Islande. La commune a été créée en 1793, puis rattachée à Mardyck en 1800, à Grande-Synthe en 1830, enfin recréée en 1867 avec un millier d’habitants, passés à 2 000 dans l’entre-deux-guerres, et culminant à 4 800 hab. en 1975 ; la population a sensiblement diminué ensuite. En 2010, Fort-Mardyck disparaît des listes de communes: la fusion avec Dunkerque a été entérinée.