Foug

2 810 hab. (Faouins), 2 549 ha dont 1 784 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Toul-Nord, 8 km à l’ouest de Toul. La ville est dans l’ancien passage de la Moselle, le Val de l’Asne, au début du grand méandre abandonné dont le lobe est percé par le tunnel ferroviaire et celui de la Marne au Rhin, tandis que la N 4, à quatre voies, le surmonte. Elle est dominée par le versant raide de l’ancienne vallée, élément des côtes de Toul. Au-dessus, sur le plateau, la commune contient la forêt de Romont.

En face, elle englobe la plus grande partie du méandre abandonné et, sur le plateau au sud, le bois du Grand Mont. La position de Toul sur l’axe de communication lui a valu une implantation sidérurgique, dont l’héritière est l’usine de tuyaux de fonte PAM (Saint-Gobain-Pont-à-Mousson) qui emploie 410 personnes; maçonnerie Clément (35 sal.); un collège public. Le gentilé de Foug indique le hêtre (Fagus) comme origine du nom. La population avait assez rapidement augmenté au temps de l’industrialisation, passant de 1 000 hab. en 1996 à 3 400 en 1931; elle a fluctué depuis, tendant à baisser de 1968 (3 400 hab.) à 1999 (2 800).