Fourmies

12 900 hab. (Fourmisiens) dont 250 à part, 2 298 ha dont 1 007 de bois, commune du département du Nord dans le canton de Trélon, 7 km au SO du chef-lieu et 18 km au SE d’Avesnes-sur-Helpe, sur la Petite Helpe ou Helpe Mineure. Son finage est limitrophe du département de l’Aisne et traversé par la voie ferrée de Valenciennes à Hirson (gare). Au sud, s’étend la forêt domaniale de Fourmies, où se cachent les étangs des Moines. La ville a un théâtre, trois collèges publics et un privé, deux lycées publics dont un professionnel; centre hospitalier privé (275 lits dont 100 médicaux), institut médico-éducatif (40 places), centre d’aide par le travail et maison de retraite.

Fourmies est restée célèbre pour la fusillade de 1882, lors d’une manifestation visant à célébrer le Premier Mai comme journée internationale de revendication des travailleurs, instituée par la Deuxième Internationale socialiste un an auparavant: la répression policière fit 9 morts et prit une dimension symbolique pour le mouvement ouvrier français. La ville était de tradition lainière, marquée notamment par la réunion en 1919 de 25 établissements dans la Société des Filatures de laine peignée de la région de Fourmies (Sfrf); elle a depuis 1949 une école d’apprentissage textile et elle est également dotée d’un musée du Textile et de la vie sociale, ainsi que d’un écomusée de la région Fourmies-Trélon. Mais le travail de la laine est très minoritaire à présent: il ne reste qu’une filature de laine peignée MTE (Manufacture des textiles européens, 60 sal.). La dernière verrerie (SPN) a disparu, ainsi que Posso, fabricant d’articles pour photographies.

La principale usine est une visserie-boulonnerie Agrati (170 sal.) ex-VBF, reprise en 2010 à Acument (fonds états-unien Platonium) après avoir apprtenu à Sacilor, Valois puis Textron ; les autres sont la métallerie Leo François (70 sal.), les caves à vins et à fromages Eurocave (80 sal.), les appareils médicaux Medtronic (40 sal.) et Goblet Daumas (40 sal.), les remorques Hubière (35 sal.), le linge de maison GIA (30 sal.). Fourmies accueille également le Crédit Mutuel (65 sal.), les magasins Carrefour (170 sal.), Intermarché (25 sal.), Gedimat (bricolage, 40 sal.) et Decaux (meubles, 30 sal.), conditionnement à façon Desjardin (35 sal.), les négoces de matériaux NMC (50 sal.) et interentreprise Passat (35 sal.); réseaux et canalisations De Barba (35 sal.), OPHLM (30 sal.), nettoyage Agenor (40 sal.).

La ville est le siège de la communauté de communes Action Fourmies et environs, qui réunit 4 communes et 20 100 hab. Fourmies avait 3 000 hab. en 1851, et avait atteint 15 600 hab. en 1891, un niveau qu’elle n’a jamais retrouvé depuis ; sa population est descendue à 13 800 hab. dans l’entre-deux-guerres, 13 400 en 1954, puis est remontée jusqu’à 15 500 en 1975 avant de diminuer à nouveau, perdant 1 260 hab. de 1999 à 2010. La majorité du conseil municipal est traditionnellement de gauche, mais avait changé en 2001 au profit de l’UMP. Elle est revenue à gauche en 2008 avec le retour comme maire d’Alain Berteaux, communiste, qui avait déjà été maire de 1995 à 2001. L’Insee attribue à Fourmies une «unité urbaine» de 16 100 hab., comme l’«aire urbaine»…