Frasne

1 840 hab. (Frasnois), 3 287 ha dont 908 de bois, commune du département du Doubs dans le canton de Levier, à 17 km au sud du chef-lieu, à 860 m d’altitude. Le nom, comme les suivants en Fresne et Frasnée ou Frasnois, vient du frêne. Presque aussi peuplée que le chef-lieu et assez autonome par rapport à lui, la bourgade est dans un paysage plat de tourbières et d’étangs vers 850 m (réserve naturelle de 187 ha). Elle est valorisée par la voie ferrée de Paris à Lausanne par Vallorbe, à la croisée de la route de Pontarlier à Lons-le-Saunier. Les TGV y font halte, à 3 h de Paris, et un embranchement ferroviaire mène à Pontarlier et Neuchâtel en Suisse; collège public, ski de fond.

Quelques ateliers participent à la microécanique et à la plasturgie, dont CG Tec (30 sal.), ou au travail du bois (Chalets Claudet, 30 sal.); supermarché U (30 sal.). Mais la principale fabrique, la lunetterie Cébé (140 sal. en 2005), a fermé en 2008. La bourgade a eu 1 000 à 1 100 hab. de 1875 à 1931, et sa population a lentement augmenté ensuite; elle s’est accrue de 190 hab. entre 1999 et 2008. Frasne est le siège de la communauté de communes du Plateau de Frasne et du Val du Drugeon, qui réunit 10 communes et 5 300 hab.