Geispolsheim

7 100 hab., 2 206 ha, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l’arrondissement de Strasbourg-Campagne, membre de la Communauté urbaine de Strasbourg, 11 km au SO de la capitale près de l’A 35 et juste au sud de l’aéroport. Le nom vient d’un patronyme germanique Geisbod. La ville, longtemps vers 2 000 hab., a commencé à croître dans les années 1930 et atteint 3 300 hab. en 1954, 4 600 en 1975, 5 500 en 1990; la population est restée étale de 1999 à 2007. La commune a un collège public, un lycée professionnel privé de peinture et décoration, et une grande station électrique.

Son habitat se divise en deux ensembles séparés par plus de 2 km: au sud-ouest celui de la Ville (3 700 hab.), autour de l’ancien village qui a conservé des maisons anciennes et une allure assez pittoresque; au nord-est celui de la Gare (3 400 hab.), plus industriel, à l’est, proche d’un grand échangeur autoroutier et du fort Lefebvre, au nord et à l’est duquel plusieurs zones d’activité ont reçu 350 entreprises. Le ban communal est bordé à l’est par le cours de l’Ill. L’A 35 traverse tout le teritoire d’est en ouest au nord des deux zones d’urbanisation. Au sud-ouest, le finage s’étire au-delà d’un espace boisé, où s’isole la chapelle de Hattisheim.

L’industrie est représentée surtout par la Française de Chocolaterie (CFCC Schaal au groupe Burrus, 180 sal., fabrique de bonbons Marquise de Sévigné), dont la vaste emprise foncière donne lieu à l’aménagement d’un parc d’activités tertiaires. Abb (60 sal.) fabrique des tableaux électriques, Aterno (160 sal.) des appareils de chauffage, Chubb des matériels et installations électriques (55 sal.), mécanique Hoerbiger (45 sal.), plastiques Tarifold (60 sal.), bétons Stradal (50 sal.).

Les principaux emplois sont toutefois dans les services aux entreprises et dans la distribution. Dans les premiers se signalent les installateurs de systèmes électriques et de chauffage Amec-Spie (390 sal.), Sovec (150 sal., Dalkia (90 sal.), Trau (45 sal.), Forclum (40 sal.); dans le négoce de gros, les plates-formes de distribution de pièces pour automobiles Freiss (70 sal.) et Alsace-Electro-Diesel (50 sal.), de matériel de levage Linde-Fenwick (70 sal.), de fournitures de bâtiment Mabeo (40 sal.), de boissons France-Boissons (55 sal.), de pisciculture Haegel (40 sal.), de produits de quincaillerie Würth (60 sal.); traiteur Ph. Rome (50 sal.), vente par correspondance Bofrost (55 sal.), vente par automates Serviplus (35 sal.), conditionnement Mercure (35 sal.); dans le transport, TNT (100 sal.) et les routages Data Mailing (210 sal.) et SAD (40 sal.); dans les magasins, l’hypermarché Leclerc ex-Rond-Point Coop (290 sal.), Décathlon (80 sal.), Conforama (65 sal.); Brico-Dépôt (50 sal.); nettoyages Onet (600 sal.), Derichebourg ex-Penauille (270 sal.), gardiennages DIP (45 sal.) et Samsic (55 sal.); couverture Corebat (30 sal.), carrelages Dipol (30 sal.), Espace Vert (50 sal.); récupération de déchets Transpalog (35 sal.).

Le canton a 31 700 gab. (30 100 en 1999) pour 10 communes et 9 738 ha (580 de bois). Il entoure l’agglomération de Strasbourg de l’ouest au sud, incluant l’aéroport d’Entzheim au NO et ses voisins Duppigheim et Holtzheim, au SE le bassin et la base nautique rhénane de Plobsheim, plus Eschau, Fegersheim et Lipsheim.