Gignac-la-Nerthe

9 300 hab. (Gignacais), 864 ha, commune des Bouches-du-Rhône dans le canton de Châteauneuf-Côte-Bleue, 7 km à l’est du chef-lieu. Le finage s’allonge dans la plaine de Marignane au pied de l’Estaque, le long de l’autoroute A 65 (échangeur). La ville a un collège public, un collège et un lycée privés; surtout résidentielle, elle accueille toutefois les négoces de matériaux Vial (75 sal.) et Comasud (35 sal.), les transports Delta Route (290 sal.), Debeaux (60 sal.), La Nerthoise (35 sal.); constructions DM (35 sal.). Gignac cultive 143 ha de vignes; la commune a cédé en 1835 le territoire du Rove, et son nom a été complété en 1919; la Nerthe est un lieu-dit à l’entrée du tunnel ferroviaire, et une aire de service autoroutière proche en a également adopté le nom. Des fouilles ont révélé un site archéologique de villa romaine à la Poussaraque. Elle a atteint les 1 000 hab. en 1912, les 2 000 en 1963, les 5 000 en 1984 et a passé les 9 000 en 1999; mais sa population semble s’être stabilisée récemment (-50 hab. en 2004).