Gouvieux

9 900 hab. (Godviciens) dont 360 à part, 2 325 ha dont 696 de bois, commune de l’Oise dans le canton de Chantilly, jouxtant Chantilly juste à l’ouest. Le centre-ville est au bord de la Nonette, rive gauche, près de son confluent avec l’Oise; l’éperon de confluence, au nord, est nommé camp de César en raison d’une enceinte de terre protohistorique sur un site d’oppidum préromain, avec sites troglodytes. La commune atteint à l’ouest le cours de l’Oise; à l’est, elle va jusqu’à la N 16 qui la sépare de Chantilly; au nord, elle dépasse largement la vallée de la Nonette, jusqu’à la hauteur de Saint-Leu et Saint-Maximin.

La forêt du Lys, au SO, est peuplée de villas et a reçu un terrain de golf (v. Lamorlaye); près de Chantilly, terrains d’entraînement hippique (domaine des Aigles, 60 sal.) avec écoles; centre culturel des Fontaines dans un ancien château Rothschild, avec centre de formation de la société Cap Gemini; centre de formation du CREAR au château de Monvillargenne, qui fut aussi une propriété Rothschild (métiers de l’hôtellerie, de l’audiovisuel et de l’animation artistique), sert d’hôtellerie et emploie 100 personnes; centre récréatif Aqualis (20 sal.).

La ville a un collège public, un établissement de convalescence et plusieurs organismes d’action sociale et quelques ateliers: impression textile DMG (Dumont-Mornet, 45 sal.), aromates Sainte-Lucie (50 sal.), salaisons Jouvin (30 sal.); services à domicile Sud Oise (25 sal.), Intermarché (40 sal.), transports STC Horse (30 sal.); outre Monvillargenne, des «châteaux» récents sont équipés en hôtelleries, dont le château d ela Tour (45 sal.); maison de retraite Chantilly (55 sal.). Gouvieux partage avec Chantilly une station du RER D. La croissance est déjà ancienne: la commune avait 3 000 hab. en 1946, 4 600 en 1962, 7 400 en 1975; la municipalité a volontairement freiné cet élan à partir de 1983. La population a cependant augmenté de 140 hab. de 1999 à 2008.