Grand-Charmont

5 090 hab. (Charmontais), 456 ha dont 166 de bois, commune du département du Doubs dans le canton de Sochaux-Grand-Charmont, juste au nord de Sochaux. La population n’a progressé que lentement jusqu’aux années 1950 (890 hab. en 1946), à partir desquelles la commune a été complètement intégrée dans l’espace résidentiel de Sochaux, recevant trois grandes cités et atteignant 5 500 hab. en 1962, 7 900 hab. en 1975; puis elle a perdu plus de 2 700 hab., et encore 120 hab. depuis 1999.

Elle a subi de fortes fluctuations liées aux restrictions d’emploi du bassin, et certains quartiers connaissent des difficultés, comme la zone urbaine sensible des Fougères, vers le nord à proximité de Bethoncourt. La commune est fleurie (trois fleurs) et s’orne d’une église d’architecture moderne de 1966, d’un temple et du fort la Chaux (1885) avec point de vue et aire de loisirs de 9 ha, couronnant une butte isolée qui sépare la ville de Sochaux; collège public, institut médico-éducatif; on a jadis exploité du fer dans la commune.