Hagondange

9 400 hab. (Hagondangeois), 550 ha, commune de la Moselle dans le canton de Maizières-lès-Metz, 5 km au NNE de celle-ci et à 18 km au nord de Metz, dans la plaine de la Moselle. La rivière limite à l’est le territoire communal, qui est traversé par toutes les voies du couloir Metz-Thionville. La ville, Hagendingen pendant la période allemande, fut un fief du groupe De Wendel et conserve une activité dans la sidérurgie, avec les deux usines Ascoforge (510 sal.) et Ascométal (aciers spéciaux, 650 sal. plus 45 au centre de recherche) qui appartiennent au groupe italien Lucchini.

S’y ajoutent quelques ateliers métallurgiques de moindre poids, comme Précilor pour la mécanique (60 sal.) et Technilor pour le traitement de surfaces (55 sal.) CAAE pour les armatures à bétons (35 sal.); bétons Préfalor (20 sal.); transports et constructions Efuba (45 sal.), charcuterie André Marx (25 sal.), boulangerie Simon (20 sal.); travail temporaire Adecco (60 sal.) et Axia 2 (30 sal.); magasin d’habillement Meyer (30 sal.), formation d’adultes IESC (20 sal.); nettoyage Manu Est (30 sal.).

La ville a un collège public et a aménagé une ancienne ballastière et un parc de loisirs; deux églises du 20e s. La commune, un instant absorbée par Talange (1811-1847), avait 380 hab. en 1896 puis est passée à 1 700 en 1911, 5 000 en 1921, 7 000 en 1936 et a culminé à 10 600 en 1968; sa population a chuté à 8 200 hab. en 1990 mais augmente depuis, et a encore gagné 700 hab. entre 1999 et 2008. Elle est le siège de la communauté de communes du Sillon mosellan (6 communes, 27 600 hab.).