Heillecourt

6 000 hab. (Heillecourtois), 365 ha, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Jarville-la-Malgrange, 5 km au sud de Nancy, au pied de la côte de Moselle. La croissance de la population a été tardive: Heillecourt avait seulement 700 hab. en 1960; elle a atteint 2 000 en 1974, 5 000 en 1982 et a culminé à 6 400 (sdc) en 1990. Elle s’est abaissée de 260 hab. entre 1999 et 2008. La ville est surtout résidentielle, avec toutefois deux parcs d’entreprises et de nombreux bureaux et négoces.

L’éventail de productions est varié mais menu. Ortec (45 sal.) fabrique des tubes en acier, Tokheim (35 sal.) du matériel pétrolier, Storest (25 sal.) des stores; gaz industriels L’Air Liquide (30 sal.), cimenterie Calcia (20 sal.), bétons Unibéton (20 sal.), carrières GSM (30 sal.). Dans l’alimentaire se distingue la pâtisserie-confiserie Upalor (Le Four aux Délices, 85 sal.); distribution pharmaceutique RTB Pharma (50 sal.) et Semes (40 sal.), négoce d’appareils médicaux D’Medica (30 sal.).

Dans les autres domaines apparaissent surtout des activités de type périurbain, notamment de bâtiment: maçonnerie France-Lanord et Bichaton (85 sal.) et menuiserie du même groupe (35 sal.), peinture Bertolani (60 sal.), charpentes et menuiserie Albert (45 sal.), travaux publics Screg (100 sal.) et Colas (50 sal.); ingénierie Forclum (140 sal.), installations électriques Sodel (75 sal.), thermiques Johnson Controls (130 sal.) et Cofely (Suez-GDF, 100 sal.), plomberie Sani Nancy (35 sal.).

Dans les services et commerces, blanchisserie Initial BTB (80 sal.), nettoyages Mega-Net (80 sal.) et Onet (35 sal.); jardinerie Botanic (55 sal.), négoces de fournitures industrielles Le Corvaisier (35 sal.), d’alimentation Ch. Méon (30 sal.); transports par cars GIHP (120 sal.); publicité Decaux (65 sal.). Le marché de gros de Nancy est au nord de la commune, partagé avec Vandœuvre, et compte 400 salariés (60 entreprises). La commune a un collège public, un centre d’aide par le travail; école de golf.