Hornoy-le-Bourg

1 700 hab. (Hornoyens), 5 123 ha dont 488 de bois, chef-lieu de canton de la Somme dans l’arrondissement d’Amiens, 34 km OSO de la préfecture; son territoire est issu de la fusion de 7 communes en 1972, avec Gouy-l’Hôpital (40 hab.) et Lincheux-Hallivillers à l’est (150 hab.), Orival (220 hab.) et Tronchoy (230 hab.) au sud-ouest, Boirault (70 hab.) au NO et Selincourt (120 hab.) au nord, Hornoy ajoutant alors à son nom assez paradoxalement «le bourg». Hornoy même ne compte guère que 800 hab. au village central, a un château, une halle en bois du 16e s. mais n’a pas de collège. Orival est relativement éloigné (7 km d’Hornoy); Tronchoy se double à l’est du hameau de Boulainvillers, au nord de celui de Bezencourt, qui est 3 km à l’ouest d’Hornoy au-dessus de la vallée du Liger, avec un château du 18e s.; Lincheux-Hallivillers est sur la D 901 mais Hallivillers, qui avait été intégrée à Hornoy dès les anées 1790, est 2 km plus au nord sur la D211; Selincourt a un château du 18e s. La population de la commune avait peu changé depuis la fusion, mais elle s’est accrue de 220 hab. entre 1999 et 2008. L’A 29 passe entre Orival et Hornoy.

Le canton a 5 800 hab. (5 400 en 1999), 16 communes, 15 178 ha; il touche à l’ouest à la vallée de la Bresle, ce qui en fait un riverain de la Seine-Maritime et contribue à différencier une partie occidentale plus industrielle d’une partie orientale plus agricole, où se trouve le chef-lieu. Le principal centre côté ouest, et le vrai «bourg» du canton, est Beaucamps-le-Vieux (1 470 Beaucampois, 502 ha), à 9 km du chef-lieu, allongé sur le plateau entre Bresle et Liger et qui a gagné 70 hab. de 1999 à 2008. On y trouve le collège public du canton, une fabrique de sièges (Lellèvre, 40 sal.), une de fils pour tapis et moquettes (Gaudefroy, 65 sal.) et deux de mécanique: Depa (50 sal., transmissions pour automobiles), Ademeg-Laser (45 sal., moules et modèles).

Juste au NE dans la vallée encaissée du petit Liger, qui n’a guère que 10 km et coule vers la Bresle, les deux villages jumeaux et accolés de Liomer (380 Liomerois, 389 ha dont 140 de bois) et Brocourt (100 Brocourtois, 241 ha dont 94 de bois) conservent une tradition de vannerie et chaiserie; un atelier d’emballage à Liomer (FCP, France conditionnement parfums, 40 sal.). À 5 km SO de Beaucamps-le-Vieux et 6 km au NNE d’Aumale, Beaucamps-le-Jeune (190 hab., 672 ha dont 142 de bois) se signale par sa forêt et un château de 1537, qui conserve plusieurs tours et des bâtiments du 17e s.; la commune n’avait que 110 hab. en 1999. Dromesnil (100 hab., 538 ha), 6 km au NO d’Hornoy, a un château de brique et pierre du 18; la commune n’avait que 110 hab. en 1999 s., avec pigeonnier octogonal.