Husseren-Wesserling

1 040 hab., 509 ha dont 245 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Saint-Amarin, 3 km en amont dans la vallée de la Thur. Elle propose un musée du textile et des costumes; mais l’usine textile Boussac, qui a occupé jusqu’à 450 personnes, et qui était devenue CDT, avec 230 employés, a fermé en mars 2003, ce qui a provoqué une émeute et l’incendie des stocks; il en reste un magasin d’usine (30 sal.). La commune s’étend peu sur le relief; elle dispose d’une gare. Un Festival des jardins se tient à l’emplacement d’une ancienne manufacture royale d’impression d’étoffes. Le nombre d’habitants, qui n’avait guère changé depuis plus de cent ans, a augmenté de 60 hab. entre 1999 et 2007.

Le finage est compliqué. Il comprend une partie de la plaine de la Thur rive gauche, avec le quartier de Wesserling et les usines. Juste au nord, il monte un peu sur le relief en direction du Dangelberg. Dans une dépression qui débouche sur la rive droite de la Thur, au milieu de laquelle se dresse la petite butte du Bannwehr, s’étirent les maisons de Winkel et Husseren. Côté ouest, le finage occupe la plus grande partie du massif boisé du Huselberg, qui culmine à 708 m et domine la vallée du Seebach. Vers l’est, il monte sur une autre crête et s’étend assez loin en direction du sud jusqu’au Grunerwaldkopf à plus de 800 m, le long d’un versant exposé à l’ouest et portant le bois d’Husseren.