Île-Rousse (L') (L'Isula)

2 900 hab. (Isolani), 250 ha, chef-lieu de canton de la Haute-Corse dans l'arrondissement de Calvi, 24 km au NE de Calvi. Cette petite ville est une cité balnéaire fréquentée, et reliée au continent par des lignes maritimes régulières. Au nord d'un centre-ville établi sur un redan de la côte de Balagne, et qui dispose d'un lycée, d'une cathédrale ainsi que d'une gare de la ligne de Calvi à Ponte-Leccia, une jetée relie au littoral corse l'ancienne île de la Pietra, ainsi devenue presqu'île, aux formes contournées. Elle délimite et abrite un vaste port de plaisance; le port de pêche, le port de commerce et la gare maritime sont établis sur la presqu'île, qui porte également une tour gênoise et un phare, et qui est prolongée en mer par les deux petites îles Piana et del Brocciu.

Même si le site a pu être jadis humanisé (on a trouvé des restes romains et gênois), la cité est une création de Pascal Paoli: elle fut délibérément établie en 1758 pour ruiner la gênoise Calvi, et par dépit à l'égard de la bourgeoisie d'Algajola, réticente à soutenir Paoli; le bourg s'est d'ailleurs appelé un temps Paolina. Le choix était bon puisque le port a assez bien réussi. Le port actuel date de 1880 et il est devenu le troisième ou le quatrième de Corse pour les passagers, en compétition serrée avec Calvi. La commune date de 1805 et a été prise sur le territoire de Santa Reparata. Le premier hôtel de tourisme y est apparu dans les années 1930.

Un excellent port de plaisance de 450 places, trois plages de sable fin et un aquarium attirent les estivants; la ville a un collège (430 élèves) et un lycée publics; maison de retraite. Le port a enregistré 170 000 passagers en 2004 (144 000 en 2005, 46 000 véhicules et 93 000 t de fret); deux compagnies assurent des liaisons régulières avec Marseille (30 000 passagers), Nice (103 000), Toulon (19 000) et Savona (15 000). C'est la couleur du granite qui a fourni le nom de la ville, mal ou trop pudiquement traduit en français (en fait l'île Rouge…). La gare ferroviaire enregistre 9 000 départs annuels, auxquels on doit ajouter les usagers du «tramway de Balagne», qui relie la ville à Calvi régulièrement, sur la même voie, et qui a transporté 280 000 personnes en 2004 (400 000 en 2005). La population de la commune est restée stable entre 1999 et 2005 (+ 26 hab.).

Le canton a 5 700 hab., 6 communes, 3 980 ha; il forme une enclave dans le canton de Belgodère. La communauté de communes du Bassin de vie de l'Île-Rousse réunit 5 communes (5 700 hab.).