Jarville-la-Malgrange

9 700 hab. (Jarvillois) dont 240 à part, 243 ha, chef-lieu de canton de la Meurthe-et-Moselle dans l’arrondissement de Nancy, 4 km SSE de la préfecture, sur la rive gauche de la Meurthe et le canal de la Marne au Rhin; la mention de la Malgrange, un quartier sur le plateau au sud, est de 1936. La commune a deux collèges publics, un lycée privé, une clinique (26 lits); centre commercial et de bureaux, musée du Fer; institution pour jeunes sourds (200 sal.). La «zone urbaine sensible» de la Californie est dans la plaine de la Meurthe le long du canal. Le nom de la commune était Jarville tout court avant 1936; elle avait moins de 1 000 hab. avant 1871 puis sa population est passée à 2 000 en 1884, 4 200 en 1911, 6 200 en 1954 et a fait un saut à plus de 12 000 en 1968, culminant à 12 300 (sdc) en 1975; mais elle aperdu 400 hab. de 1999 à 2008.

La ville est surtout une banlieue d’habitat; elle a perdu en 2007 sa fabrique d’équipements électroniques pour automobiles Cignet (passée de Siemens à l’états-unien Crawford, 230 sal.), et n’a que de petits établissements: installations électriques Tricot (35 sal.), imprimerie de presse Nancy Print (35 sal.), agencement de magasins AMC (35 sal.) et peinture Novapeint (25 sal.), distribution de chaleur Idex (25 sal.), Intermarché (70 sal.).

Le canton, créé en 1982, a 24 400 hab. (25 100 en 1999), 4 communes, 1 788 ha dont 223 de bois; les trois autres communes sont Heillecourt, Houdemont et Ludres.