Jouques

3 400 hab. (Jouquards), 8 035 ha dont 5 600 de bois, commune des Bouches-du-Rhône dans le canton de Peyrolles-en-Provence, 6 km ESE du chef- lieu dans la vallée du Bachi. Son «village de caractère» offre une porte de ville et une tour de l’horloge, un ancien archevêché (13e et 17e s.), et son église est en partie du 11e s.; elle accueille un artisanat d’art. On a trouvé des restes romains dans les quartiers de la Garduelle et de Vieilleville. Le défilé de Mirabeau est au nord-est, avec le pont suspendu, le tunnel de l’A 51 et, en aval, une centrale électrique de 1959 à trois turbines Kaplan, et la cité EdF de Notre-Dame de Consolation; rochers d’escalade sur le versant de la Durance au nord du village. À l’est, le relief monte à 639 m sur la montagne de Vautubière, au sud à 636 m à la montagne des Ubacs où les sites de Taulisson-Lambruisse font partie d’un domaine départemental partagé avec Vauvenargues. La commune contient aussi les dolmens des Cudières et elle est traversée par le canal de Provence (branche de Bimont) en galerie, et par l’ancien canal du Verdonlieu. Elle a 103 ha de vignes et une cave coopérative; autocars Sumian (30 sal.), transports Jouques (45 sal.). Jouques avait un millier d’habitants dans la première moitié du 20e s., contre 1 800 vers 1850; la population a crû après 1954, passant les 2 000 hab. en 1968 et les 3 000 en 1990.