Kaysersberg

2 800 hab., 2 482 ha dont 2 159 de bois, chef-lieu de canton du Haut-Rhin (arrondissement de Ribeauvillé), 10 km au NO de Colmar, dans la vallée de la Weiss. C'est un des plus célèbres lieux du Vignoble d'Alsace et sa population est restée très stable depuis 150 ans. Création gallo-romaine du nom de Caesaris Mons (mont de César), d'où dérive directement son nom, il s'enorgueillit de nombreuses maisons traditionnelles, d'un hôtel de ville renaissance (1605) et d'une église en partie du 16e s., avec retable, des chapelles, un pont fortifié de 1514; il est dominé par les belles ruines d'un ancien donjon du château impérial germanique au milieu des vignes. Son nom révolutionnaire fut Mont-Libre.

Classé dans les «villages de charme» et les «villages de caractère», fleuri 4 fleurs, c'est aussi un lieu gastronomique réputé et il compte plusieurs musées, dont celui d'Albert Schweitzer, dans sa maison natale, ainsi qu'un hôpital local et un collège public, et l'hôtel Résidence Chambard (30 sal.). Kaysersberg est connu par ailleurs pour ses papeteries, maintenant au groupe britannique D.sud. Smith, dont l'une fait des cartonnages (200 sal.) et l’autre a été reconvertie pour l’emballage plastique (170 sal.); elles avaient essaimé à Kunheim sur la zone industrielle dite de Colmar au nord de Neuf-Brisach. La ville a également une très moderne fabrique de collyres ophtalmologiques Alcon (240 sal., au groupe Nestlé); distributeurs automatiques 2AD (45 sal.), entreprises d’autocars et voyages Pauli (20 sal.), transports Mauffrey (25 sal.), supermarché Match (25 sal.).

L'habitat se concentre dans la vallée de la Weiss; le village ancien est proche du débouché dans la plaine, à l'extrémité même du finage, et les extnsions industrielles et résidentielles se sont faites en amont en fond de vallée, où s'infiltre la D 415 vers Lapoutroie et le col du Bonhomme. Le finage s'étend largement sur le relief des deux côtés, occupé par une vaste forêt communale. Il culmine à 919 m au nord, 927 m au sud au Vorhofkopf.

Le canton de Kaysersberg compte 12 communes et 17 000 hab. (16 100 en 1999), 10 602 ha dont 5 360 de bois. Il se partage à peu près également entre le rebord oriental des Vosges de part et d'autre de la vallée de la Weiss, et l'ensemble vignoble-plaine jusqu'à l'axe de communication Colmar-Strasbourg. Il s'étend des Trois-Épis, au SO, à Riquewihr au nord, et se trouve dans le Parc des Ballons, à l'exception de deux communes de la plaine, Ingersheim au sud et Beblenheim au nord. Côté sud sont les villages viticoles connus d'Ammerschwihr, Katzenthal et Niedermorschwihr. À l'est, les villages de Kientzheim et Sigolsheim complètent le patrimoine artistique civil et religieux (château, restes de remparts et portes, églises). La vallée de la Weiss mène au val d'Orbey, qui forme un arrière-pays touristique de qualité. La communauté de communes de la vallée de Kaysersberg siège à Kaysersberg et compte 10 communes (16 600 hab.), dont les 5 du canton de Lapoutroie et les 4 plus proches de Kaysersberg.