Kientzheim

810 hab. dont 80 à part, 483 ha dont 162 de bois et 217 de vignes, commune du Haut-Rhin dans le canton de Kaysersberg, 2 km à l’est au bord de la Weiss. Incluse dans le Parc régional, elle partage avec Kaysersberg le grand cru de Furstentum (31 ha) et avec Sigolsheim celui du Schlossberg (80 ha). Le village, tassé au milieu des vignes et classé parmi les «villages de caractère», est connu pour sa tête sculptée dite Lallakenig («le roi des tireurs de langue») sur une ancienne porte fortifiée, et surtout pour son château renaissance (Schwendt), devenu le siège de la Confrérie Saint-Étienne qui règne sur le Vignoble, distribue prix et récompenses, et abrite le principal musée des vins et du Vignoble; Intermarché (25 sal.); autocars Pauli (40 sal.). Le lycée japonais Seijo a choisi de s’installer à Kientzheim. Le finage est limité au sud par le cours de la Weiss et va à l'ouest jusqu'aux portes de Kaysersberg. Il monte au nord-ouest jusqu'à 667 m dans la forêt de Kientzheim.