Kingersheim

13 400 hab., 669 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Wittenheim, en banlieue nord de Mulhouse. Sa population est passée de 800 hab. avant 1914 à plus de 3 000 en 1936, 5 600 en 1962, 9 700 en 1982, et continue à croître, gagnant 1 300 hab. entre 1999 et 2007. Le territoire communal est presque entièrement urbanisé. Il est traversé du NO au SE par la voie rapide (D 430) qui y a un gros échangeur au quartier du Kaligone, entouré par toute une zone d'activités et dont le nom est évidemment un jeu de mots associant potasse (kali) et polygone. L'habitat se divise en blocs de lotissements distincts, souvent arborés, comme la cité Fernand Anna au nord, construite pour les mineurs dans les années 1930; les lotissements Dahlia, Croix-Marie et Vert-Village au nord-est, plus récents; la Cité-jardin de 1925 et le quartier Davério des années 1960 au centre-sud-est.

L'ancien centre-ville se situe vers l'est, avec le quartier Tival, tandis que le centre des commerces est à présent au centre-nord du territoire dans le quartier Béarn. De nombreux petits étangs de gravières bordés de bois aèrent le sud du territoire au bord du Hagelbach, qui accompagne l'Ill à distance. Le quartier de Strueth est juste au-delà, en bordure de Bouxwiller et dans l'angle sud-ouest du finage. Une assez longue queue complète le territoire vers le nord-ouest, où elle atteint la forêt protégée du Nonnenbruch autour de l'étang du Seeboder, et longe d'anciens terrils des minnes de potasse. Le maire est Joseph Spiegel, socialiste, également conseiller général et président de la communauté d'agglomération de Muhouse et de la Métropole Rhin-Rhône.

Outre un collège public et un aquarium tropical (musée océnographique), la ville a ouvert un Espace Tival (spectacles et administrations) dans l'ancienne usine Sharp à l'est, et s'efforce de réaménager ses friches industrielles périphériques. Elle accueille de nombreux entrepôts et magasins: centres commerciaux E. Leclerc (130 sal.), Super-U (100 sal.), Castorama (140 sal.), Metro (75 sal.), But (45 sal.), Kiabi (40 sal.), Cibomat Point P (25 sal.), électroménager Boulanger (40 sal.), négoce de papeterie Sodival (Cultura, 35 sal.), de vêtements Magvet (25 sal.).

Elle a aussi des fabriques: salaisons Maurer (130 sal.) et surgelés Brake (65 sal.); siège international et usines des meubles Rapp (Mobilier Européen ME, 170 sal.) et Crozatier du même groupe Rapp (Atlas Fly, 110 sal.); mécanique Triest (40 sal.), installations électriques EIE-Actemium (90 sal.), peinture Onimus (35 sal.), travaux publics Eurovia (85 sal.) et TPHR (Haut-Rhin, 50 sal.), bétons Michel (70 sal.) et Pillon (20 sal.); nettoyage TFN (150 sal.), distribution électrique ERDF (45 sal.) et de gaz GRDF (30 sal.); gros poulailler du groupe Matines.