Kintzheim

1 500 hab. (Kintzheimiens), 1 878 ha dont 1 211 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sélestat, 5 km à l’ouest de la ville. C’est l’un des villages les plus réputés du Vignoble (115 ha de vignes), au pied du Haut-Koenigsbourg, et sa population est très stable; son nom signifie «village du roi». Le tourisme y est bien servi avec un château féodal ruiné et deux parcs animaliers, la Volerie des aigles au château et la Montagne des singes (600 macaques sur 20 ha de résineux), plus un parc d’attraction et de loisirs Cigoland ou Parc des Cigognes dans la plaine à la limite de Sélestat sur l'A 35, ouvert en 1974 près de l'échangeur de Châtenois et qui enregistre 460 000 entrées annuelles (20 sal.).

Kintzheim s'honore du grand cru Praelatenberg (19 ha) et d'une confrérie vineuse Saint-Urbain et accueille notamment les hôtels-restaurants Saint-Martin (40 sal.), du Parc des Cigognes (20 sal.) et Jenny (20 sal.). En revanche, elle a peu d'ateliers, hors de la peinture Engel (35 sal.), car la cartonnerie Rossmann (220 emplois) souvent citée est surtout sur le territoire de La Vancelle, aux environs de Bois-l'Abbesse sous le hameau de Hurst (Châtenois) où elle s'impose entre la N 59 et la voie ferrée d'un côté, la Liepvrette de l'autre. Le finage occupe tout le relief au nord du Haut-Kœnigsbourg (exclu) jusqu'aux vallées de la Liepvrette et du Giessen, et jusqu'à Bois-l'Abbesse au nord-ouest. Il partage au nord-est avec Châtenois le sommet du Hahnenberg (532 m, panorama).