Lamanon

1 800 hab. (Lamanonais), 1 919 ha dont 760 de bois, commune des Bouches-du-Rhône dans le canton d’Eyguières, 5 km à l’est du chef-lieu. Il occupe le pertuis de Lamanon, entre la montagne du Défens qui prolonge les Alpilles vers l’est, et les plateaux calcaires du pays d’Aix. La Durance semble bien être passée par ce défilé au début du Quaternaire, construisant la Crau de ses décharges et aboutissant à un delta commun avec le Rhône. Par le pertuis se glissent la voie ferrée PLM, l’A 7 et la route de Marseille à Avignon, ainsi d’ailleurs que les canaux des Alpilles et de Craponne. Le site de Calès sur le Défens, occupé du néolithique au 16e s., se signale par des grottes, des restes castraux, un parc et un habitat troglodytique préhistorique qui ont suscité l’ouverture du musée archéologique de Calès Saint-Denis.

Le village actuel de Lamanon est né au milieu du 18e s. des maisons ouvrières à jardins flanquant le château des seigneurs de Cadenet, qui a été construit en 1660 et qui subsiste. Non loin du village dans la plaine, le Jardin du Platane abrite un spectaculaire platane tri- ou quadricentenaire de plus de 20 m de haut et près de 8 m de circonférence, couvrant 1 530 m2, surnommé le Géant de Provence; ce Jardin attire fêtes et concerts. La commune cultive 62 ha de vignes et a quelques industries: fabrique d’instruments de contrôle MGP (260 sal.), éléments en béton Bonna Sabla (90 sal.); nettoyage industriel GRI (85 sal.), négoce de papeterie-cadeaux (Glama, 30 sal.). Lamanon n’avait que 490 hab. en 1936 et croît depuis.