Lambesc

7 800 hab. (Lambescains), 6 534 ha dont 3 300 de bois, chef-lieu de canton des Bouches-du-Rhône dans l'arrondissement d'Aix-en-Provence, 22 km au NO d'Aix sur la N 7. Cet ancien chef-lieu de baronnie et même de principauté, qui passa pour un «versailles aixois» et abrita aux 17e et 18e s. les assemblées de Provence, conserve une tour-porte, une tour de l'horloge à jacquemarts (16e-17e s.), des hôtels particuliers, plusieurs chapelles et de nombreux oratoires; domaine d'Aiguebelle, jardins de la bastide de Fontvive. La partie occidentale de la commune, drainée par le vallat Boulery vers Salon-de-Provence, est traversée par le canal de Marseille et par la ligne ferroviaire à grande vitesse.

Le musée du Vieux Lambesc évoque notamment le séisme de juin 1906, qui fit 46 morts dans une demi-douzaine de villages. La commune abrite également les châteaux de Libran, de Bidaine et de Bonrecueil et, tout au sud, de Valmousse. Le finage monte au nord dans les garrigues de la Chaîne des Côtes; il atteint 479 m sur le plateau de Manivert, où est érigée la chapelle de Sainte-Anne-de-Goiron; grottes de Goiron, plateau de Sèze et mont Trésor à l'ouest, châteaux des Taillades et de Valbonette, domaine départemental de Tresquemoure sur 50 ha.

Lambesc a un collège public et une maison familiale rurale. Le département des Sciences de l'éducation de l'Université de Provence s'est installé à Lambesc dans une ancienne conserverie, et y compte 300 étudiants. Les principales entreprises sont des auxiliaires du bâtiment avec les éléments en béton Compobaie (40 sal.), les bétons Unibeton (35 sal.) et les ciments Calcia (30 sal.), plus une carrosserie d'automobiles PB Environnement (45 sal.). Dans le tertiaire, supermarché Casino (70 sal.), plantations ornementales (La Compagnie des Forestiers, 30 sal.), gardiennage ASS (50 sal.) et transports Biondi (25 sal.).

Lambesc est une grande commune viticole avec 777 ha de vignes et la grosse cave coopérative des Vignerons du Roy René, regroupée avec celle de Saint-Cannat, qui traite la production de 700 ha dont 150 d'aoc. La commune avait 4 100 hab. en 1846, moins de 2 000 dans les années 1930; elle a augmenté depuis, surtout entre 1970 (3 000 hab.) et 1990 (6 700 hab.); elle a gagné 340 hab. de 1999 à 2005.

Le canton a 23 300 hab., 6 communes, 20 875 ha dont 9 909 de bois. Charleval, La Roque-d'Anthéron, Rognes et Saint-Cannat sont les plus peuplées. Seule la petite Saint-Estève-Janson (310 Saint-Estevens, 865 ha dont 440 de bois), dans la plaine de la Durance à l'angle nord-est du canton, est limitée à quelques maisons et n'avait que 70 hab. en 1954; mais elle abrite une centrale électrique, les ruines du château de Janson et un champ de courses, ainsi que les grottes de l'Escale, lieu de recherches archéologiques et paléontologiques. Elle a gagné 40 hab. de 1999 à 2007.