Lapoutroie

2 100 hab. (Lapoutroyens), 2 112 ha dont 988 de bois, chef-lieu de canton du Haut-Rhin dans l’arrondissement de Ribeauvillé, 20 km au SO de la ville, à 400 m dans le massif vosgien sur un petit affluent de la Weiss, incluse dans le Parc régional. C’est ainsi le centre administratif du «pays welche» (val d’Orbey). Son nom allemand fut Schnierlach, déformation de Schöner Loch, beau lac; la forme welche est d’origine inconnue. La population augmente lentement depuis les 1 600 hab. de 1954 et retrouve le niveau de 1901 ou de 1820, mais pas encore celui du milieu du 19e s., supérieur à 2 500.

Le village est dans un petit bassin drainé par la Béhine, petit afflient de la Weiss, au confluent d’un large vallon venant du sud-ouest et au bout duquel est le hameau de la Goutte. Son territoire comporte de nombreuses marcairies et d’autres petits hameaux, comme les Buissons au sud-est, Hambostures, le Fossé et Ribeaugoutte au nord, le Grand Trait au nord-ouest près du Bonhomme. Il atteint au nord le Grand Brézouard (1 274 m), au sud-ouest la Tête des Faux (1 208 m), couronnée de restes d’anciens ouvrages militaires. Une extension vers l’aval lui apporte le gros hameau de Hachimette, où est la principale usine, dans la vallée de la Weiss.

Lapoutroie est réputée pour la distillerie de fruits, avec un musée des eaux-de-vie qui reçoit plus de 70 000 visiteurs par an; groupe d’ateliers de construction métallique et échafaudages et mobilier urbain Husson-Hussor (250 sal.en tout), petites entreprises d’agro-alimentaire (eaux-de-vie, fromages, choucroutes); site de parapente et d’excursions au hameau de Ribeaugoutte.

Le canton de Lapoutroie a 9 700 hab. (5 communes, 12 230 ha dont 6 036 de bois); limitrophe du département des Vosges et inclus dans le Parc régional, il occupe le haut bassin de la Weiss entre le Brézouard et le Linge, englobant Orbey, Labaroche, Freland et Le Bonhomme. Un Pays de Lapoutroie-val d’Orbey (5 communes) a le label de «station verte de vacances».