Lestrem

4 300 hab. (Lestremois), 2 115 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton de Laventie, 8 km à l’ouest du chef-lieu, dont elle est séparée par l’extension méridionale de la commune d’Estaires (département du Nord). Lestrem, qui fut détruite en 1918, est sur la rive gauche de la Lawe, peu avant son confluent avec la Lys. Son finage est sillonné de canaux, et contient à l’ouest les hameaux de la Fosse et de Paradis ; dans celui-ci, les SS ont exécuté une centaine de soldats anglais en mai 1940. Lestrem conserve une église classée du 15e s. et le château du Rault (19e s., restauré) ; maison de retraite. L’aérodrome de Merville-Calonne déborde largement sur la commune au nord-ouest.

L’énorme fabrique de produits amylacés du groupe Roquette (2 800 sal.) est installée au nord de la commune, au bord de la Lys canalisée et de la voie ferrée. L’entreprise, qui reste familiale, a été créée en 1933 et emploie 6 000 personnes pour un chiffre d’affaires de deux milliards d’euros ; elle affiche 650 produits, de l’alimentation à la pharmacie et à la papeterie ; elle se dit premier producteur mondial de polyols (dont le sorbitol). Elle a quatre usines en France, quatre dans d’autres pays de l’Union européenne, trois en Chine, Corée et aux États-Unis. Le siège et le principal centre de recherche sont à Lestrem.

Lestrem a égalementun atelier de plastiques Jouvence (65 sal.), les transports Royer et Gallet (60 sal.). La population de la commune a assez peu varié : 3 200 hab. au début du 19e s., 3 400 autour de 1860, 2 300 au minimum de 1836 et une croissance inégale ensuite; elle s’est accrue de 440 hab. entre 1999 et 2010.