Liverdun

6 000 hab. (Liverdunois), 2 523 ha dont 1 610 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Domèvre-en-Haye, 16 km au NE de Toul. La ville occupe un beau site de méandre encaissé de la Moselle, sur la rive gauche, transformé en place forte dès l’époque romaine, et bien entendu au Moyen Âge; elle a quelques restes de fortifications, dont une porte de ville et deux tours de l’ancien château, une église romano-gothique du 12e s., des maisons anciennes. Mais elle a perdu ses industries, dont l’ancienne confiturerie Lerebourg, de 1920, fermée peu après son intégration par Danone en 1989, et une fonderie de Pont-à-Mousson.

Un artisan maintient une ancienne tradition de madeleines datant de 1870. La ville a un collège public, un Intermarché (25 sal.), un centre d’aide par le travail; produits réfractaires Pousse (35 sal.), négoce alimentaire Supergroup (Chenel Tesch, 65 sal.); forêt communale au sud sur le plateau, cité de logements au nord (Toulaire), issue d’un lotissement pour l’armée américaine. La ville avait 1 800 hab. en 1900, 2 300 en 1936 et a poursuivi sa progression jusqu’en 1990; puis elle a perdu quelques habitants dans les années 1990, et 400 entre 1999 et 2008.