Longueil-Sainte-Marie

690 hab. (Longueillois), 1 700 ha dont 343 de bois, commune du département de l’Oise dans le canton d’Estrées-Saint-Denis. Le village est à 11 km au sud-est du chef-lieu, et le finage s’étend au sud dans la plaine de l’Oise et ses étangs de grévières, dont l’un, de 44 ha (l’Abbaye), sert à des compétitions de pêche sportive. Le village de Port-Salut y fait face à Verberie sur la rive droite de l’Oise, complété dans la plaine par le hameau du Bois d’Auge et la ferme de l’Abbaye. Le centre de la bourgade est à l’écart de la plaine de l’Oise, et flanqué au sud par le hameau de Bailly, au nord par celui de Rucourt. La population communale augmente lentement depuis 1960; elle était alors de 1 000 habitants, et s’est accrue de 220 hab. entre 1999 et 2008.

La commune abrite plusieurs sociétés de matériaux (granulats de Picardie, Holcim, etc.) et fabriques de matériaux dont les tuiles de béton Monier (ex-Lafarge Couverture, 80 sal.) et les bétons Rector Lesage (65 sal.). Longueil a d’autres ateliers, dont un centre d’aide par le travail, une menuiserie (Sopimep, 30 sal.), une fabrique d’engrais (CEL, 40 sal.) et tout particulièrement les rasoirs du groupe Bic (190 sal.); enlèvement de déchets Sita (70 sal.).

Surtout, Longueil a dans son territoire un ample nœud ferroviaire avec gare, et un gros échangeur de l’A 1, qui ont conduit à la création d’une plate-forme logistique dite Paris-Oise en plein développement; la firme FM Logistic (Faure-Machet) en a fait sa base régionale d’opérations (410 sal.) et y traite notamment les productions d’Alcatel. Plusieurs autres transporteurs s’y sont établis, comme TND (Dentressangle, 260 sal.), Schenker-Joyau (90 sal.), TDLP (80 sal.), DHL (45 sal.), Doman (45 sal.), ainsi que les négoces interentrises de produits de ménage et d’hygiène LBD (170 sal.), de produits alimentaires Codifrais (55 sal.), les entrepôts des magasins de vêtements C&A (50 sal.).