Lucciana

3 900 hab., 2 916 ha, commune de Haute-Corse dans le canton de Borgo, 2 km au sud du chef-lieu sur le relief. La commune est surtout étendue dans la plaine, sa limite méridionale étant fixée par la rive gauche du Golo. Elle y a des urbanisations littorales (la Marane ou Mariana-Plage, Pinetu), l'aéroport de Bastia, et le site ancien de Mariana.

Celle-ci fut une ville romaine fondée par Marius, en 93 av. J.-C., d'où son nom de Mariana, devenu en corse Marana. Elle a été ruinée entre le 5e et le 10e siècle, et enfouie sous les alluvions du Golo. Au 12e s., puis au 15e s., on a reconstruit la cathédrale qui y avait été établie et que l'on nomme la Canonica. Encore rénovée au 19e s., elle se présente sous la forme d'un bâtiment assez austère de calcschiste jaspé, à l'apparence de marbre gris, extrait de Brando et de Sisco. Juste à côté a été dégagée une église paléochrétienne du 4e ou 5e s., et non loin une autre église du 11e s.; les fouilles ont retrouvé quelques restes de Mariana. La contrée était la piève de Mariana au 16e s., et a donné en 1789 le canton de Borgo. Le marais est sous la protection d'une réserve naturelle du Conservatoire du littoral (68 ha).

Tout au SO de la commune sur la N 193 au débouché du Golo dans la plaine, le hameau de Casamozza a reçu une centrale électrique, et des services agricoles (dont la Protection des végétaux) installés dans une ancienne conserverie de fruits et légumes établie par la Somivac dans les années 1960, puis abandonnée. La commune a un gros collège public de 860 élèves, le plus peuplé de Corse, une maison de retraite, ainsi qu'une fromagerie notable de la Fromagère de Corse (groupe Lactalis); elle a perdu environ 70 hab. entre 1999 et 2004. La gare de Casamozza est la 7e du réseau avec 12 000 départs par an, plus les passagers du «métro de Bastia». L'aéroport de Bastia occupe 213 ha et sa piste principale mesure 2 520 m; il reçoit plus de 800 000 passagers par an.